Des petits héros pour une Grande Guerre...
Le 26/09/2018 à 15h08 par Les Collections
Résumé

Publié par Hachette dans sa collection "Bibliothèque des écoles et des familles", ce recueil de nouvelles participe de la volonté politique de l'époque de créer une nation française patriotique. 

 

Pour installer durablement la notion de "patrie" au sein de population, il importe de la faire vivre dans les esprits dès le plus jeune âge. Les aventures, présentées ici comme véridiques, mettent en scène de jeunes engagés aux vertus guerrières et au courage exaltés. La jeunesse des héros facilite l’identification des lecteurs, invités à suivre leur exemple. Dès le titre, le contraste entre les deux adjectifs « petits » et « grande » met en valeur leur bravoure. L’illustration de couverture, sur laquelle est représenté un jeune garçon qui s’oppose seul à un groupe de soldats armés dans un village en feu souligne l’implication des enfants dans le combat des adultes.

 


Les jeunes français sont présentés à la première ligne comme des soldats en puissance, portés par l’instinct à défendre leur patrie : « L’âme d’une nation se révèle dans ses enfants : le petit Français, lui, naît soldat. » 1. Les exemples édifiants rapportés dans ce recueil se veulent une illustration de cette idée.

 

Parmi ces héros, se trouvent quelques héroïnes, à l’image d’Emilienne Moreau, jeune fille de seize ans, future institutrice. Bien qu’elle soit décrite comme une «frêle jeune fille blonde aux yeux si doux »2 elle se voit décorée de la croix de guerre pour avoir, entre autres hauts faits, tué deux soldats allemands lors du déplacement d’un groupe de blessés.  

 

Les auteurs n’oublient pas les enfants de l’empire colonial, comme Mohamed Ben Bouderbala, qui s’est embarqué clandestinement à Alger avec un régiment de zouaves. Lorsque la guerre de tranchées s’installe, Mohamed est chargé du ravitaillement de la 54ème compagnie. Il sera finalement blessé par une balle allemande alors qu’il apporte sous la mitraille de la soupe aux soldats. Une dernière partie du recueil est également consacrée à « Nos glorieux petits alliés » anglais ou russes. 
 


Ecrits en 1917, ces récits relatent des événements qui auraient eu lieu au début de la guerre, en 1914 et 1915. Une certaine confusion rendait alors possible ce genre d’aventures. Au moment de la rédaction, la guerre a pris une autre forme, les Etats-Unis sont entrés en guerre, des changements se sont produits à la tête de l’Etat et de l’armée. La victoire des alliés leur semble plus probable. Les auteurs assignent alors à leurs jeunes lecteurs un rôle nouveau : préparer l’avenir du pays et assurer sa reconstruction. « Où trouve-t-on, à l’heure actuelle nos braves petits Français ? A l’école, à l’atelier, aux champs ; là où se prépare la France de demain. »3

 

 

Voir la présentation du fonds Hachette à l'IMEC.

 

Article de Lorraine Charles

 

Notes :

1. Petits héros de la Grande guerre, p.3

2. Ibidem, p.60

3. Ibidem, p.173

 

Références :

Petits Héros de la Grande guerre

Joseph Jacquin et Aristide Fabre

Henry Morin, illustrateur

Hachette et Cie

Coll. "Bibliothèque des écoles et des familles"

IMEC / Fonds Hachette

Mots clés : 
Partagez cet article
Commentaires

Seuls les utilisateurs identifiés peuvent laisser un commentaire.

Me connecter à mon compte

Billets proches
Le 14/06/2019 par Les Collections
Le 20/06/2019 par Les Collections
Le 10/07/2019 par Les Collections