La «Collection coréenne» de l’éditeur Georges Crès
Le 18/01/2019 à 10h12 par Les Collections
Résumé

Dans le cadre de l'exposition Récits du monde élaborée à partir des archives de l'IMEC par Gilles A. Tiberghien, nous vous proposons une série de trois articles présentant quelques documents remarquables actuellement exposés dans la Nef à l'Abbaye d'Ardenne.  Pour ouvrir cette série, focus sur la collection « coréenne » de Georges Crès.  

 

En se spécialisant dès 1908 dans l’édition bibliophilique de beaux livres, l’éditeur Georges Crès fit circuler avec succès quelques chefs-d’œuvre de la littérature dans des éditions parvenant à conjuguer « luxe » et « bon marché ».

 

 

                         


 

Ce passionné du livre, enthousiasmé par le volume de Stèles que Victor Segalen lui présenta au cours de son séjour en France en 1913, eut l’idée de proposer au poète de diriger une collection dite « coréenne », conçue selon la bibliophilie chinoise. Les deux premiers titres de la collection, qui n’en comprendra que trois[1], paraissent en 1914 : Stèles de Victor Segalen lui-même et Connaissance de l’Est de Paul Claudel. Imprimés sur du papier coréen à Pékin chez Pei-T’ang, ces ouvrages magnifiques et rares disent dans leur matérialité la haute exigence qui fut placée dans leur réalisation.

 

Le premier est orné de plusieurs sceaux « apposés à la main & faits de cinabre impérial broyé dans des huiles qui pénétreront lentement le papier, enveloppant chaque signe d’une auréole brune ».

 

 

                   

 

 

Le second fut imprimé en deux couleurs (dont une encre rouge obtenue avec du pigment de cinabre) sur du papier plié en portefeuille. Les deux cahiers de textes, dont le titre courant se lit sur la gouttière, sont reliés avec une cordelette de soie et glissés dans un emboîtage de soie sauvage bleue, fermé par des chevilles en ivoire. Paul Claudel le considéra comme l’édition canonique de son œuvre.

 

Article extrait de Récits du monde, IMEC, 2018

 

[1] Le troisième titre est Histoire d'Aladdin et de la lampe magique, selon le texte de Jospeh-Charles Mardrus (1914)

 

Pour en savoir plus :

 

Voir la présentation de l'exposition " Récits du monde" visible jusqu'au 17 février 2019

Voir la présentation du Fonds Georges Crès à l'IMEC

 

Mots clés : 
Partagez cet article
Commentaires

Seuls les utilisateurs identifiés peuvent laisser un commentaire.

Me connecter à mon compte

Billets proches
Le 13/03/2019 par Les Collections
Le 14/05/2019 par Les Collections
Le 14/06/2019 par Les Collections