Deux, Fred (1924-2015) ; Reims, Cécile (née en 1927)

  • Cote :

    408RDX/

  • Description physique : 42 boîtes d'archives

  • Producteur de l'archive : Deux, Fred
    Reims, Cécile
  • Biographie ou historique :

    Née en 1927 dans un village de Lituanie, Cécile Reims connaît une enfance rythmée par le judaïsme traditionnel. Orpheline de mère, elle arrive en France en 1933 avec son père. Tous les deux survivront à l'Occupation allemande, mais leurs proches restés en Lituanie seront tous anéantis par les nazis et leurs alliés locaux. Engagée après la guerre dans l'armée clandestine juive, Cécile Reims gagne la Palestine avant de revenir en France quelques années plus tard, gravement malade. En 1950, elle fréquente l'Académie de la Grande Chaumière et fait la connaissance de Joseph Hecht. Celui-ci l'initie à la gravure sur métal. Elle rencontre l'année suivante l'écrivain Fred Deux qui deviendra son compagnon. L'œuvre de Cécile Reims, au burin et à la pointe sèche, a cheminé entre une gravure personnelle faite de visions anthropomorphiques, et la gravure d'interprétation d'abord consacrée aux dessins de Hans Bellmer, puis à ceux de Léonor Fini et de Fred Deux. Cécile Reims est également auteure d'une œuvre autobiographique en plusieurs volumes lancée par L'Épure, publiée pour la première fois en 1963. Après L'Épure, elle publiera Bagages perdus (1986), Plus tard (2002), Peut-être (2010), Tout ça n'a pas d'importance (2013).

    Né en 1924 à Billancourt dans une famille ouvrière, Fred Deux est placé comme apprenti dans une usine au début des années 40. Il aime dessiner, notamment sur les "bleus", ces schémas industriels que rapporte son père de l'atelier. En 1943, il est embauché comme électricien d'entretien de nuit. Il entre alors dans le groupe local de résistance des FTP. Engagé peu après dans les Goums marocains, il participe aux campagnes des Vosges, d'Alsace et d'Allemagne. À Marseille en 1947, il travaille dans une librairie, découvre la littérature et l'art, et surtout le surréalisme. En 1951, il fait la connaissance de l'artiste graveur Cécile Reims qui deviendra sa compagne. La suite, pour Fred Deux, est celle d'une formidable projection de soi par le dessin et l'écriture autobiographique. Depuis La Gana, publié par Maurice Nadeau en 1958, une quinzaine d'ouvrages et plusieurs dizaines de recueils de dessins originaux sont parus. Fred Deux est décédé à La Châtre à l'automne 2015.

  • Modalités d'entrée :

    Fonds entré en 2009. Apport complémentaire en 2013.

  • Présentation du contenu :

    Les archives de Fred Deux comprennent plusieurs dizaines de manuscrits parfois inédits, ainsi qu'une centaine de cassettes audio dans lesquelles Fred Deux se raconte. Les archives de Cécile Reims sont composées par les manuscrits de ses ouvrages autobiographiques ; on y trouve plus particulièrement un important ensemble d'estampes, des épreuves d'artiste pour l'essentiel ; outre celles issues de sa propre démarche artistique, ces estampes reproduisent des dessins de Hans Bellmer, Leonor Fini ou Fred Deux. Fred Deux et Cécile Reims ont en commun une abondante correspondance témoignant d'un réseau complexe d'amitiés et d'affinités au sein duquel ont évolué les deux artistes et écrivains. Cette correspondance est complétée par celle provenant de Catherine et François Wehrlin, ancien directeur de l'architecture au ministère de la Culture, qui a fait l'objet d'un apport distinct par Catherine Wehrlin.

  • Documents séparés :

    Fred Deux et Cécile Reims ont réalisé une donation et un dépôt d'œuvres au profit du musée de l'Hospice Saint-Roch à Issoudun, proche de La Châtre, où ils sont installés depuis plusieurs années. http://www.issoudun.fr/mh_index.php

    D'autres donations ont été réalisées au profit du Centre Pompidou, de la Bibliothèque nationale de France et du musée Jenisch (Vevey, Suisse).

  • Relation(s) avec d'autres fonds ou documents :

    Pieyre de Mandiargues, André ; Schuster, Jean

  • Mots-clés