/medias/customer_166/MEDIAS_INTERNET/vignettes_fonds/CRR2_jpg_/0_0.jpg
Accéder au visualiseur des médias : 1 média

Corréard, Jules (1874-1957)

  • Cote :

    315CRR/

  • Description physique : 17 boîtes d'archives

    Importance matérielle : 2,55 ml

  • Producteur de l'archive : Corréard, Jules
  • Biographie ou historique :

    Jules Corréard, admis à Polytechnique en 1894, entre en 1897 au ministère des finances, devient inspecteur des finances en 1901 et membre du cabinet du ministre des finances, Cochery, en 1909. Mobilisé, il fait paraître, en 1915 et 1916, deux volumes signés de son pseudonyme "Probus" ("honnête" en latin), qui inaugurent son action proprement politique : dans La Plus Grande France, nombre de ses contemporains virent un ouvrage réformateur, plein d'idées neuves pour l'après-guerre. Ami de Calmette, Bergson, Doumer, Carrel, Gallieni, Poincaré, il lance, en 1918, les Cahiers de Probus, publie ses programmes de réforme de l'administration, des finances et de la vie politique françaises, suivi en cela par Loucheur et une grande partie de la Chambre des Députés. Son action singulière, en-dehors de tous les partis, l'incite à fonder l'ANOD (Association nationale pour l'organisation de la démocratie), puis la revue France et Monde, revue de documentation économique et sociale, qui publia des cahiers mensuels ou trimestriels, de 1921 à la seconde guerre mondiale. Après avoir siégé au Conseil supérieur des Régions libérées, il est envoyé en Guadeloupe (1929) et en Algérie (1932). Pendant la dernière guerre, il publia une revue clandestine de résistance, Arc. Enfin, il ne cessa de fonder des groupes d'action et de réflexion, comme "Les Humanités universelles", le "Centre d'Action intellectuel français" ou le "Mouvements des Rénovations".

  • Modalités d'entrée :

    Fonds entré en 2005.

  • Présentation du contenu :

    Ce fonds comporte des dossiers de travail sur les réformes de l'administration française et sur les lois constitutionnelles de la première moitié du XXe siècle, ainsi que des analyses politiques, qui seront utiles à l'historien et au sociologue. Il contient également des ensembles de textes et correspondances portant sur les nombreux projets humanistes et intellectuels dont Jules Corréard a été l'instigateur tout au long de sa vie. La correspondance reçue qui figure dans le fonds montre que cette double polarité des archives de Jules Corréard - de l'administration du pays à l'utopie la plus visionnaire -, rencontra beaucoup d'échos en son temps, que ce soit parmi les intellectuels, les hommes politiques, les journalistes ou les professeurs. Par ailleurs, ce fonds recèle également des documents rares, comme cette feuille résistante, L'Arc, qu'il dirigea, sa revue, France et Monde (1921-1940), ainsi que des études sur la société algérienne ou guadeloupéenne des années trente.

  • Condition(s) d'accès :

    Communicable

  • Autre instrument de recherche :

    Pré-inventaire.

  • Mots-clés