Leiner, Jacqueline (1921-2008)

  • Cote :

    301CSR/1 - 301CSR/19

  • Description physique : 19 boîtes d'archives ; 375 imprimés

    Importance matérielle : 8,6 ml

  • Producteur de l'archive : Leiner, Jacqueline
  • Biographie ou historique :

    La figure d'Aimé Césaire, comme celle de Léopold Sédar Senghor, domine le mouvement littéraire et politique de la "négritude". Né en Martinique dans un milieu qui portait au plus haut les valeurs de l'éducation, il obtint une bourse d'étude pour intégrer, en 1931, la classe d'hypokhâgne du Lycée Louis-le-Grand. C'est à Paris, dans les échanges avec les jeunes étudiants africains qu'il prend conscience de la part refoulée de son identité africaine et de l'aliénation culturelle des sociétés coloniales des Antilles. Avec un groupe d'étudiants antillo-guyanais et africains, parmi lesquels le Guyanais Léon Gontran Damas, le Sénégalais Léopold Sédar Senghor, le Guadeloupéen Guy Tirolien, il fonde en 1934 le journal L'Étudiant noir. De retour en Martinique après ses années à l'École normale supérieure, il crée la revue Tropiques en 1941. Le Cahier d'un retour au pays natal, sa première grande œuvre poétique qu'il a commencé à rédiger en 1935, paraît dans la revue Fontaine en 1943, préfacé par André Breton. Son recueil suivant, Les Armes miraculeuses, marquera son ralliement au Surréalisme. En 1947, il crée la revue Présence africaine, avec Alioune Diop. Il mènera une carrière politique brillante, élu député de la Martinique de manière ininterrompue de 1945 à 1993, au sein du groupe communiste d'abord, jusqu'en 1956, puis non-inscrit avant de s'apparenter au groupe socialiste à partir de 1978. Mais sa forte implication dans la vie politique de la Martinique ne ralentira pas sa production littéraire, marquée par des recueils comme Soleil cou coupé (1947), Ferrements (1960) ou Moi, laminaire (1982) mais aussi par de grandes œuvres théâtrales telles que La Tragédie du roi Christophe (1963) ou Une Saison au Congo (1966).

  • Historique de la conservation :

    Spécialiste reconnue de l'œuvre d'Aimé Césaire dont elle fut proche, Jacqueline Leiner (née à Caen en 1921) créa aux États-Unis, où elle enseigna durant plus de vingt ans, le premier département de littératures francophones et antillaises. Elle y constitua un fonds de recherches sur Aimé Césaire et le confia à l'IMEC.

  • Modalités d'entrée :

    Ensemble de documents déposé par Jacqueline Leiner en 2005.

  • Présentation du contenu :

    Ce fonds de recherche comprend quelques manuscrits de poèmes et de discours politiques, une correspondance avec l'auteur, des photographies, des dossiers de presse et une bio-bibliographie. Un ensemble de documents concerne la création de La Tragédie du roi Christophe à la Comédie-Française par Antoine Vitez. La collection comporte également une bibliothèque spécialisée relative aussi bien à Aimé Césaire qu'à Léopold Sédar Senghor, Franz Fanon, Édouard Glissant et à l'ensemble de la littérature africaine et antillaise.

  • Condition(s) d'accès :

    Communicable

  • Autre instrument de recherche :

    Répertoire, 2013.

  • Relation(s) avec d'autres fonds ou documents :

    Fonds Antoine Vitez

  • Organisme : Institut Mémoires de l'édition contemporaine (IMEC)
  • Mots-clés