/medias/customer_166/MEDIAS_INTERNET/vignettes_fonds/FRN2_jpg_/0_0.jpg
Accéder au visualiseur des médias : 1 média

Freundlich, Otto (1878-1943)

  • Cote :

    286FRN/

  • Date(s) :

    1878-1978

  • Description physique : 82 boîtes d'archives ; 780 imprimés

    Importance matérielle : 23,2 ml

  • Producteur de l'archive : Association des amis de Jeanne et Otto Freundlich
  • Biographie ou historique :

    Peintre et sculpteur allemand, considéré comme l'un des précurseurs de l'art moderne, Otto Freundlich étudia l'histoire de l'art à Munich et à Florence avant d'exécuter ses premières œuvres, proches du Jugendstil, en 1907. Il séjourne régulièrement à Paris à partir de 1908, s'installe au Bateau-Lavoir, fréquente la bohème parisienne et rencontre notamment Picasso, Braque, Gargallo, Juan Gris, André Salmon et Guillaume Apollinaire. Il s'intéresse à la mosaïque ainsi qu'au vitrail et réalise, dès 1911, ses premières peintures non figuratives qui ouvrent la voie à ses célèbres œuvres fondées sur une géométrie abstraite et des variations de couleurs. Membre des groupes "Cercle et carré" (1930) et "Abstraction-Création" (1931), il fonde en 1936 à Paris une académie privée, "Le Mur", et y enseigne la peinture, la sculpture, le dessin et la gravure. Figurant en 1937 parmi les artistes présentés dans l'exposition itinérante "Entartete Kunst" (Art dégénéré) en Allemagne, Otto Freundlich a vu nombre de ses œuvres détruites par les nazis. Après s'être réfugié dans les Pyrénées-Orientales, il est dénoncé, arrêté puis déporté vers la Pologne en 1943. Il meurt à son arrivée au camp de Lublin-Maïdanek. Otto Freundlich laisse de nombreux écrits sur l'art parmi lesquels Le Mouvement perpétuel (1918) ou Les Chemins de l'art abstrait(1934).

  • Historique de la conservation :

    Peu avant sa déportation dans un camp d'extermination nazi, Otto Freundlich a fait de sa compagne, Jeanne Kosnick-Kloss, la gardienne de son œuvre restée dans l'atelier de la rue Henri Barbusse. Jeanne Kosnick-Kloss consacrera tout son temps à faire reconnaître l'œuvre d'Otto Freundlich. En 1957, elle fonde l'Association des amis d'Otto Freundlich. Parmi les membres de l'association, on trouve notamment les noms de H. Fields et J. Allen Fields (USA), de Marcelle Cahn, Sophie Delaunay, Jean Arp, J. Roche-Gleizes, André Heurtaux, Henri Valensi..., auxquels se joint bientôt Jacqueline Picasso. Trois ans après le décès de Jeanne Kosnick-Kloss en 1966, toutes les œuvres d'Otto Freundlich restées dans l'atelier font l'objet d'une donation au musée de Pontoise. L'association - dorénavant l'Association des amis de Jeanne et Otto Freundlich - a ensuite été présidée par le galeriste René Drouin, Edda Maillet, conservatrice du Musée de Pontoise, étant la secrétaire générale. Les archives d'Otto Freundlich ainsi que celles de Jeanne Kosnick-Kloss et de l'association ont été déposées à l'IMEC peu après le départ à la retraite d'Edda Maillet.

  • Modalités d'entrée :

    Fonds entré en 2004.

  • Présentation du contenu :

    Ce fonds d'archives comprend de très nombreux manuscrits de textes, publiés ou non, par Otto Freundlich en français ou en allemand, une abondante correspondance en français ou en allemand également, de nombreux documents personnels (laissez-passer, cartes de rationnement, etc.) concernant sa vie sous l'Occupation, des dossiers de presse, des archives iconographiques, quelques bois et linoléums engravés. Outre les archives d'Otto Freundlich, le fonds comprend de nombreuses pièces de Jeanne Kosnick-Kloss et de l'Association des amis de Jeanne et d'Otto Freundlich : dossiers de presse, archives iconographiques, archives professionnelles, archives éditoriales.

  • Condition(s) d'accès :

    Communicable

  • Autre instrument de recherche :

    Inventaire des archives d'Otto Freundlich.

  • Documents séparés :

    Une importante donation d'œuvres d'Otto Freundlich a été réalisée par l'Association des amis d'Otto et Jeanne Freundlich au musée Tavet-Delacour de Pontoise en 1968.

  • Relation(s) avec d'autres fonds ou documents :

    Beöthy, Etienne ; Hélion, Jean

  • Mots-clés