/medias/customer_166/MEDIAS_INTERNET/vignettes_fonds/SAT_jpg_/0_0.jpg /img/picture-pdf.svg
Accéder au visualiseur des médias : 2 médias

Fondation Satie, Erik

  • Cote :

    165SAT/1 - 165SAT/322

  • Date(s) :

    1865-2006

  • Description physique : 347 boîtes d'archives ; 259 imprimés

    Importance matérielle : 92,8 ml

  • Producteur de l'archive : Fondation Erik Satie
  • Biographie ou historique :

    Compositeur des"musiques à ne pas écouter" (Musique d'ameublement), de "musiques à voir", auteur de "textes à ne pas lire" (Heures séculaires et instantanées), Erik Satie, décrit par Claude Debussy comme "un musicien médiéval et doux égaré dans ce siècle", surnommé par Alphonse Allais "Ésotérik Satie" et par Francis Picabia "Satierik", cultiva toute sa vie le paradoxe. Du cabaret montmartrois "Le Chat noir" aux manifestations Dada, il est le plus atypique des musiciens, initiateur de la musique contemporaine et encore aujourd'hui indispensable, selon les termes de John Cage. On lui doit une centaine de pièces pour piano : Gymnopédies, Ogives, Gnossiennes, Trois morceaux en forme de poire, Véritables préludes flasques (pour un chien), Sports & divertissements, l'œuvre à la fois la plus courte et la plus longue : Vexations, treize respirations à répéter 840 fois, la composition de ballets : Parade, Mercure, Relâche, la première musique de film image par image à l'époque où le cinéma était encore silencieux, un "drame symphonique", Socrate, et une comédie lyrique, Le Piège de Méduse, ainsi que des écrits et des aphorismes percutants : Mémoires d'un amnésique (1953), Cahiers d'un mammifère (1951), Observations d'un imbécile (Moi).

  • Historique de la conservation :

    Le fonds Archives de la Fondation ErikSatie a été donné à la Direction des Archives de France qui en a confié la gestion à l'IMEC.

  • Modalités d'entrée :

    Collection déposée par la Fondation Erik Satie en 2000.

  • Présentation du contenu :

    Cette collection réunit des manuscrits, notamment des billets calligraphiés, ainsi que de la correspondance et des documents concernant la gestion de l'oeuvre d'Erik Satie (1866-1925). Ces derniers ont été rassemblés essentiellement par Conrad Satie, frère du compositeur et par le comte Etienne de Beaumont. La Fondation Erik Satie, fondée en 1981 par Ornella Volta, a collecté une documentation volumineuse sur Erik Satie et plus largement sur son époque et son entourage avec des textes et des partitions d'auteurs et de compositeurs tels que Cocteau, Milhaud, Picabia ou Caby, ainsi que des adaptations, des hommages et une iconographie abondante. Un important ensemble de CD, cassettes audios et disques vinyles complète cette collection.

  • Condition(s) d'accès :

    Communicable. Toutes les demandes concernant la collection Satie doivent être adressées par les lecteurs aux Archives de France à l'attention d'Isabelle Rouge-Ducos.

  • Autre instrument de recherche :

    Inventaire

  • Documents séparés :

    Il existe des archives Erik Satie au département musique de la Bibliothèque nationale de France.

  • Bibliographie :

    Erik Satie : correspondance presque complète / réunie et présentée par Ornella Volta.- Paris : Fayard : IMEC, 2000.

  • Relation(s) avec d'autres fonds ou documents :

    Beaumont, Etienne de

  • Mots-clés