/medias/customer_166/MEDIAS_INTERNET/vignettes_fonds/MCH2_jpg_/0_0.jpg
Accéder au visualiseur des médias : 1 média

Martin-Chauffier, Simone et Louis (1902-1975 et 1894-1980)

  • Cote :

    120MCH/1 - 120MCH/27

  • Date(s) :

    1903-1983

  • Description physique : 26 boîtes d'archives ; 15 imprimés

    Importance matérielle : 5,45 ml

  • Producteur de l'archive : Martin-Chauffier, Louis ; Martin-Chauffier, Simone
  • Biographie ou historique :

    D'abord archiviste à la bibliothèque Mazarine, Louis Martin-Chauffier entreprit dès les années vingt une carrière de journaliste comme chroniqueur religieux au Figaro, puis comme rédacteur en chef de Vu, de Lu, de Vendredi. En 1938, il entra à la rédaction de Paris-Soir et de Paris-Match. Entre-temps, il avait publié des romans, dont La Fissure (1923), Patrice ou l'Indifférent (1924), Jeux de l'âme (1927). Pendant l'Occupation, il fut l'un des fondateurs du Comité national des écrivains ; arrêté en mai 1944 par les Allemands, il fut déporté au camp de Bergen-Belsen, ce dont il témoigna dans L'Homme et la bête (1947). Fondateur en 1956 de l'Union des écrivains pour la liberté, il reçut en 1957 le Grand Prix national des lettres. Sa femme Simone Martin-Chauffier, née Duval, fut traductrice de l'anglais et de l'italien, et romancière : elle publia Aujourd'hui comme hier (1952), La Première Personne (1955), L'Autre chez les corsaires (1959) et une chronique familiale,À bientôt quand même (1976).

  • Modalités d'entrée :

    Fonds entré en 1997.

  • Présentation du contenu :

    Manuscrits des œuvres de Louis et Simone ; carnets et journaux ; notes et dossiers de travail ; archives éditoriales ; archives professionnelles ; correspondances ; dossiers de presse. Le fonds comprend un ensemble d'archives de l'hebdomadaire Vendredi ainsi que des archives de l'écrivain Claude Aveline (1901-1992).

  • Mode classement :

    Ne figurent entre guillemets que les titres donnés par L. Martin-Chauffier lui-même à ses dossiers. Les titres allographes (donnés par les membres de la famille qui ont pré-triés les archives) sont entre parenthèses. Les titres que j'ai donnés ne sont ni entre guillemets, ni entre parenthèses. Ce que j'ai complété, dans les titres, figure entre crochets.

    L'expression « le Gouverneur » désigne Louis Martin-Chauffier et « Monone », Simone Martin-Chauffier.

  • Condition(s) d'accès :

    Communicable après accord déposant ou ayant droit

  • Mots-clés