Cieslewicz, Roman (1930-1996)

  • Cote :

    484CLW/

  • Date(s) :

    1950-1996

  • Description physique : 220 boîtes d'archives

    Importance matérielle : 32,05 ml

  • Producteur de l'archive : Cieslewicz, Roman
  • Biographie ou historique :

    Graphiste polonais de la seconde moitié du XXe siècle, naturalisé français en 1971, Roman Cieslewicz débute sa formation à École de l'industrie artistique de Lvov entre 1943 et 1946, puis au Lycée des arts plastiques de Cracovie en 1947-1948 et à l'Académie des beaux-arts de la même ville l'année suivante. En septembre 1963, fuyant la dictature, il s'installe à Paris. En 1965, il devient le directeur artistique du magazine Elle, fonction qu'il assume jusqu'en 1969. En 1967, il assure la conception graphique d'une nouvelle revue d'art contemporain, Opus International, conçue par une jeune équipe réunie autour de l'éditeur Georges Fall. Il enseigne également à l'École supérieure d'arts graphiques Penninghen (ESAG). Parallèlement à son métier de graphiste, Roman Cieslewicz mene des recherches personnelles utilisant le collage et le photomontage pour détourner des images et créer des associations insolites. En compagnie d'Arrabal, Topor, Gironella ou Olivier O. Olivier, et de tous ceux avec avec qui il partage un goût de l'insolite et de l'humour noir, il crée au début des années 1960 le mouvement Panique. Il conçoit également trois numéros de la revue Kamikaze. Revue d'information panique, entre 1976 et 1996, année où il décède, à Paris, à l'âge de 66 ans.

  • Modalités d'entrée :

    Fonds entré en 2012

  • Présentation du contenu :

    Les archives de Roman Cieslewicz sont constitué par un important noyau de boîtes, thématiques dans lesquels l'artiste accumulait des milliers d'images prélevées dans la presse, les revues, les magazines, les catalogues de vente, etc. Chacune de ces boîtes porte un titre : Blanc, Noir, Vert, Avant-garde russe, Surréalisme, Ruines, Catastrophes, Musique, Chansons, Danse, Mode, La main, L'oreille, L'œil, Armes, Vietnam/Hiroshima, Hitler/Fascisme, Auschwitz... Ces boîtes thématiques ont été préservées telles qu'elles ont été enlevées dans l'atelier de de Roman Cieslewicz à Malakoff. Elles sont aujourd'hui le pivot d'un ensemble d'archives qui comprend la correspondance professionnelle et amicale, dans laquelle toute l'école polonaise de l'affiche est largement représentée (Tomaszewski, Pagowska, Lenica, Fangor, Mlodozeniec, Wajda, Toeplitz, Mroszczak, Czapski, Boltanski, Restany, Topor), des photographies, des cartons d'invitation, des manuscrits, des jeux de typographies, et les pièces essentielles de la réception de l'œuvre (justificatifs, dossiers de presse).

  • Bibliographie :

    Reconnaître Roman Cieslewicz, catalogue de l'exposition présentée au musée de Grenoble, 24 juin-24 septembre 2001, Paris, Réunion des musées nationaux, 2001.

    Patrick Roegiers, "Roman Cieslewicz", catalogue du Festival international de l'affiche et des arts graphiques de Chaumont, mai 2004.

    Roman Cieslewicz, La Fabrique des images, catalogue de l'exposition présentée au Musée des arts décoratifs, Paris, 3 mai-23 septembre 2018, 2 volumes sous emboîtage.

  • Mots-clés