/medias/customer_166/MEDIAS_INTERNET/vignettes_fonds/PAE2_jpg_/0_0.jpg
Accéder au visualiseur des médias : 1 média

Présence africaine

  • Cote :

    490PAE/1 490PAE/52

  • Date(s) :

    1957-2012

  • Description physique : 54 boîtes d'archives

  • Producteur de l'archive : Présence Africaine
  • Biographie ou historique :

    Présence africaine, c'est tout d'abord une revue. Crée en 1947 par Alioune Diop (1910-1980) ce semestriel, publié à la fois à Dakar et à Paris, s'inscrit dans la mouvance du panafricanisme de l'époque. Très vite, en 1949, la maison d'édition Présence africaine voit le jour. Première maison d'édition africaine, elle permet, notamment en s'appuyant sur la librairie du même nom installée dans le quartier latin à Paris, de diffuser les œuvres des romanciers, nouvellistes, essayistes, conteurs, poètes et penseurs du « monde noir ».

    L'effervescence intellectuelle des années 50-60 favorise l'émergence d'une culture africaine indépendante s'affirmant dans les mentalités et préparant ainsi les différentes indépendances politiques. Présence africaine y participe activement. En 1951 Chris Marker et Alain Resnais sont sollicités pour la réalisation d'un court-métrage documentaire dénonçant la colonisation. Les statues meurent aussi sort en 1953 et reçoit la même année le prix Jean Vigo, ce qui n'empêchera pas une censure longue de dix ans. En 1954, la maison publie l'ouvrage majeur de Cheikh Anta Diop Nations nègres et culture, suivi un an plus tard par Discours sur le colonialisme d'Aimé Césaire. Présence africaine organise aussi, en 1956, le premier « Congrès des écrivains et artistes noirs » à la Sorbonne au terme duquel sera créée à Société africaine de culture (SAC). En 1966, à Dakar cette fois, le premier « Festival mondial des arts nègres » présidé par Léopold Sedar-Senghor, rassemble les artistes noirs de toutes les nations. À la mort d'Alioune Diop, son épouse, Christine Mame Yandé Diop assure la continuité de la maison d'édition ; elle est aujourd'hui secondée par leur fille, Suzanne Diop.

    L'œuvre d'Alioune Diop et de son épouse sera officiellement saluée à plusieurs reprises. Des événement tels que les cinquante ans de la revue et le cinquantenaire du premier Congrès des écrivains et artistes noir seront l'occasion de rendez-vous internationaux importants à l'Unesco et à la Sorbonne. En 2009, c'est l'État français qui décerne à Christiane Diop la distinction de Chevalier de la Légion d'Honneur. À ce jour, les éditions Présence africaine publie près de 300 auteurs.

  • Modalités d'entrée :

    Dépôt de l'éditeur, 2012.

  • Présentation du contenu :

    Les archives du fonds sont composées des dossiers éditoiriaux, de fabrication, des dossiers de la direction de la maison et des dossiers de presse.

  • Condition(s) d'accès :

    Communicable après accord déposant.

  • Langue et écriture des documents : Français

  • Bibliographie :

    http://www.presenceafricaine.com/

  • Mots-clés