/medias/customer_166/MEDIAS_INTERNET/vignettes_fonds/Sulivan_Jean_jpg_/0_0.jpg
Accéder au visualiseur des médias : 1 média

Fonds Jean Sulivan (1913-1980)

  • Cote :

    449SLV/

  • Date(s) :

    1939-1980

  • Producteur de l'archive : Sulivan, Jean
  • Biographie ou historique :

    Ordonné prêtre en 1938, Jean Sulivan devient professeur au collège Saint-Vincent de Rennes. Dispensé lors de la mobilisation, il suit des cours de lettres et de philosophie à l'université durant l'Occupation. En 1945, il inaugure un centre de conférences, la Résistance spirituelle, avant d'être nommé, l'année suivante, aumônier des étudiants. Pour devancer une décision de l'évêché dans la nomination d'une personnalité plus conforme, il donne sa démission en 1949 ; cela lui permet de développer ses activités culturelles: il crée un ciné-club d'art et d'essai, La Chambre Noire , et un journal mensuel, Dialogues-Ouest . En 1958, Jean Sulivan a quarante-cinq ans lorsqu'il publie sous ce pseudonyme son premier livre, Le voyage intérieur. Les voyages de Sulivan, à côté des courses en montagne, et des pèlerinages littéraires sur les traces de Rainer Maria Rilke et de Nietzsche, intègrent également le travail en usine. En 1967, Jean Sulivan s'installe définitivement à Paris ; reconnu comme prêtre-écrivain , il publie notamment le recueil Bonheur des rebelles , puis il assume diverses responsabilités éditoriales de 1970 à 1980 : il crée ainsi la collection Voies ouvertes chez Gallimard, puis Connivence chez Desclée de Brouwer. II décède, le 16 février 1980, une semaine après avoir été renversé par une voiture. Forte d'une trentaine de titres, son œuvre est régulièrement rééditée ; une association des Amis de Jean Sulivan a été fondée en 1985.

  • Présentation du contenu :

    Les archives de l'écrivain sont composées de nombreuses versions manuscrites de l'oeuvre, de la correspondance et d'archives éditoriales.

  • Condition(s) d'accès :

    Communicable

  • Langue et écriture des documents : Français