Debout-Oleszkiewicz, Simone (née en 1919)

  • Cote :

    743SDO/1 - 743SDO/9

  • Description physique : 9 boîtes d'archives

    Importance matérielle : 1,2 ml

  • Producteur de l'archive : Debout-Oleszkiewicz, Simone
  • Biographie ou historique :

    Simone Debout-Oleszkiewicz fait des études de philosophie à la Sorbonne, et suit en parrallèle les cours de Maurice Merleau-Ponty à l'Ecole Normale. Elle y fait la connaissance de Jean-Toussaint Desanti, François Cuzin et quelques autres. Membre des Jeunesses communistes en 1939, elle rompt son engagement à l'annonce du pacte germano-soviétique. En octobre 1940, devenue Résistante, elle participe au journal clandestin Sous la botte , puis en février 1941, au journal et aux groupes Socialisme et liberté , créés par Jean-Paul Sartre et animés par David Rousset, Merleau-Ponty, Cuzin et Desanti. Fin 1941, elle s'engage dans le parti communiste clandestin à Paris et à Grenoble.  la Libération, elle devient directrice d'un journal issu de la résistance Les Allobroges . Fin 1945, elle donne sa démission du journal et quitte le parti communiste.

    En 1960, elle lit le premier livre de Charles Fourier, La Théorie des quatre mouvements , dont elle soulignera, dans ses essais, l'imagination extraordinaire manifestée par cet « utopiste réaliste », qui comble un manque des théories de l'émancipation en fondant un nouvel ordre. En 1965, elle trouve aux Archives nationales un texte inédit de Charles Fourier, Le Nouvel Ordre amoureux , qu'elle déchiffre et publie en 1967. Devenue chercheuse au CNRS et soutenue par Henri Gouhier, elle assure dans le même mouvement l'édition des œuvres complètes de Fourier aux éditions Anthropos à partir de 1971 (reprise actuellement par les Presses du Réel). Elle publie plusieurs livres, dont Griffe au nez ou Donner «have ou art» : écriture inconnue de Charles Fourier au éditions Anthropos, qui fait grand bruit en son temps, en 1974, car elle y établit un lien direct entre les théories fouriéristes et les théories freudiennes et lacaniennes (prenant ainsi à rebours le Sade, Fourier, Loyola de Barthes, publié en 1970) ; elle rédige également de nombreux articles publiés en diverses revues : La Revue de Métaphysique et morale , Les Temps modernes , Esprit , Critique , Libre , Passé Présent . Plus récemment, Po&sie et Europe .

    Au croisement de la pensée philosophique et politique se situe l'œuvre intransigeante et provocatrice, mais néanmoins de haute volée, de Simone Debout, grande spécialiste du Fouriérisme, des utopies et du second surréalisme.

  • Modalités d'entrée :

    Fonds entré en 2016.

  • Présentation du contenu :

    Le fonds comporte les manuscrits, tapuscrits et dossiers de travail de toute l'œuvre de Simone Debout-Oleszkiewicz : articles, conférences et livres sur Fourier, Sade, Retif de La Bretonne, Saint-Simon, Proudhon, Flora Tristan, Limbour, Hocquenghem, Sartre, Camus, Breton, Walter Benjamin, Klossowski, Céline, mais aussi sur les femmes, l'éducation, l'urbanisme, la Résistance, etc.  Des correspondances avec, entre autres, André Breton, Etienne Balibar, Maurice Caveing, Gabriel Cousin, les Desanti, Claude Lefort, Maurice Merleau-Ponty, Octavio Paz, Jacques Rancière, René Schérer, ... s'y ajoutent.  On retrouve également quelques textes inédits, écrits pendant ces dix dernières années, des dossiers de presse, de la documentation biographique abondamment illustrées (photographies nombreuses), de très nombreux tirés-à-part de Jean-Toussaint Desanti. Plus singulier : Suzanne Merleau-Ponty lui a confié l'ensemble de tirés-à-part de Merleau-Ponty ou dédicacés à Merleau-Ponty ainsi que sa collection de pipes.

     

  • Condition(s) d'accès :

    Communicable

  • Documents séparés :

    Les lettres de Simone Debout à André Breton sont à la Bibliothèque littéraire Jacques Doucet (BLJD).

    La collection complète des Allobroges, le journal clandestin en partie fondé par son mari et qu'elle a dirigé un temps au moment de la Libération a été déposée au Musée de la Résistance de Grenoble.

  • Organisme : Institut Mémoires de l'édition contemporaine (IMEC)
  • Mots-clés