« Lucien Rebatet » 626 résultats (54ms)

Lettres de Lucien Rebatet

789RBT/37/1 , 1947-1970  

Lettres écrites en prison à l'administration pénitentiaire : "M. le Surveillant-Chef", "M. le Comptable", "M. le Directeur" (1947-1949). Avec des notes manuscrites de Lucien Rebatet (1947-1951) et une copie de lettre de Lucien Rebatet à un étudiant lyonnais (1970).

/medias/customer_166/MEDIAS_INTERNET/vignettes_fonds/RBT_jpg_/0_0.jpg
1 média

Rebatet, Lucien (1903-1972)

789RBT/1 - 789RBT/61 , 1912-2011  

Le fonds comporte les notes, manuscrits et dactylogrammes des œuvres de Lucien Rebatet, dont deux romans inédits, l'un achevé Margot l'enragée, et un inachevé, La Lutte finale ; des notes sur l'œuvre de Marcel Proust ; ses carnets de jeunesse et de voyage ; son journal d'avant-guerre et d'après-guerre, dont son journal tenu à la prison de Fresnes et celle de Clairvaux ; ses éphémérides ; les lettres de ses collègues et éditeurs, dont celles de Jacques Benoist-Méchin, Robert Brasillach, Roland Cailleux, Gaston Gallimard, Jean Galtier-Boissière, Kléber Haedens, Gabriel Matzneff, Marcel Pagnol, Jean Paulhan, etc. ; une importante correspondance croisée avec sa femme, Véronique Popovici ; ses articles de journaux - Rivarol notamment - et revues ; des coupures de presse sur l'écrivain et son œuvre envoyées par L'Argus ; ses contrats d'édition ; des dossiers juridiques, autour de son procès pour faits de Collaboration notamment ; des documents biographiques, dont la pétition en faveur de sa grâce ; enfin, des dossiers de gestion récente de l'œuvre.

Correspondance de Véronique à Lucien Rebatet

789RBT/44 - 789RBT/47 , 1945-1971  

12 lettres ou cartes envoyées par Véronique Rebatet au camp d'Écrouves puis à la prison de Fresnes. Le nom de l'expéditeur des lettres est souvent Madame Rovinsky, sœur de Lucien Rebatet.

Sur la carte postale datée du 25 août 1945 figure la réponse de Lucien Rebatet, datée du 30 août 1945.

Avec une note de Lucien Rebatet intitulée "Galtier-Boissière", des listes de linge, de vivres et un rapport du service social de la prison.

,

52 lettres envoyées à Lucien Rebatet, à la prison de Fresnes, dont certaines sont tâchées et abîmées.

Avec un "Passage sur Albertine endormie copié [par Véronique Rebatet] dans M. Proust".

 

 

,

42 lettres envoyées à Lucien Rebatet, à la prison de Fresnes, dont certaines sont tâchées et abîmées.

Avec une note écrite au dos d'un carton d'allumettes, une petite carte de vœux et une lettre de Marguerite Cailleux.

Avec 11 lettres de Véronique Rebatet (de 1946), des notes correctives sur Les Deux Étendards et 1 lettre incomplète (débuts manquants), 1 petite coupure de presse, 1 ordonnance recopiée et des listes de livres, de linges et de vivres.

,

69 lettres envoyées à Lucien Rebatet, à la prison de Fresnes.

Avec une mèche de cheveux, conservée dans une enveloppe datée du 26/02/1947.

,

41 lettres envoyées à Lucien Rebatet, à la Maison Centrale de Clairvaux.

La lettre datée du 07/10/1947 est écrite sur un papier à en-tête de l'Impérial Hôtel à Lourdes.

Avec 11 lettres de Véronique Rebatet (de 1947) dont deux sont tâchées, 3 lettres incomplètes, un "Passage sur Albertine endormie copié [par Véronique Rebatet] dans M. Proust", des cheveux dans une enveloppe et des listes de livres, de linges et de vivres pour le prisonnier de Fresnes et de Clairvaux.

,

44 lettres envoyées à Lucien Rebatet, à la Maison Centrale de Clairvaux.

,

39 lettres envoyées à Lucien Rebatet, à la Maison Centrale de Clairvaux.

Avec des listes - dont certaines sont tâchées - de livres, de linges et de vivres.

,

49 lettres envoyées à Lucien Rebatet, à la Maison Centrale de Clairvaux.

,

38 lettres envoyées à Lucien Rebatet, à la Maison Centrale de Clairvaux.

Avec le décret photocopié du 4/9/1949 portant publication du Traité de l'Atlantique Nord et des listes de livres, de linges et de vivres.

,

41 lettres envoyées à Lucien Rebatet, à la Maison Centrale de Clairvaux.

,

39 lettres envoyées à Lucien Rebatet, à la Maison Centrale de Clairvaux. Avec des récépissés de mandats et des listes de vivres.

,

52 lettres envoyées à Lucien Rebatet, à la Maison Centrale de Clairvaux.

Avec un reçu et une liste de vivres et de vêtements.

,

54 lettres envoyées à Lucien Rebatet, à la Maison Centrale de Clairvaux.

Avec 11 lettres (de 1951), 3 lettres incomplètes et des récépissés de mandats ou colis.

,

39 lettres envoyées à Lucien Rebatet, à la Maison Centrale de Clairvaux.

,

40 lettres envoyées à Lucien Rebatet, à la Maison Centrale de Clairvaux.

Avec 8 lettres (de 1952), 2 lettres incomplètes, des récépissés de mandats, des notes et des listes de livres, de linges et de vivres.

Lucien Rebatet a été libéré le 16 juillet 1952 puis assigné à résidence.

,

8 lettres envoyées à Lucien Rebatet - renommé Lucien "Forestier" - à Argentan puis Gacé, dans le département de l'Orne.

Avec des récépissés de mandats.

,

1 lettre.

Correspondance de Lucien à Véronique Rebatet

789RBT/42/10 - 789RBT/42/13 ; 789RBT/43/1 - 789RBT/43/8 , 1945-1967  

5 lettres, parfois adressées à "ma chère Minette".

Une lettre de Lucien Rebatet à Strasbourg est adressée à ses parents (recto) et à Véronique (verso).

,

30 lettres, dont certaines ne sont pas précisément datées.

La lettre écrite le 30 décembre 1946 à Fresnes "renferme [l]es dernières volontés" de Lucien Rebatet.

Avec une lettre de Véronique à Lucien Rebatet - déchirée puis reconstituée et partiellement recopiée - "écrite après avoir appris officieusement sa grâce et qu'il fallait tenir secrète" (avril 1947).

Avec des notes manuscrites de Véronique et de Lucien Rebatet et une liste d'affaires (à lui envoyer en prison, sans doute).

,

44 lettres, dont certaines ne sont pas précisément datées. Il est possible que des lettres datent de 1948.

Avec une note de Lucien Rebatet et quelques récépissés de mandats.

,

58 lettres, dont certaines ne sont pas précisément datées.

Avec un brouillon manuscrit de Lucien Rebatet argumentant en faveur de sa grâce et des prières d'insérer des livres de Marcel Aymé Le confort intellectuel et Uranus.

,

49 lettres.

,

73 lettres.

,

77 lettres écrites lors des derniers mois de détention de Lucien Rebatet, libéré le 16 juillet 1952.

Avec 4 notes manuscrites de Lucien Rebatet - dont une liste de livres souhaités pour la bibliothèque de Clairvaux - et 18 lettres envoyées à Véronique par Lucien Rebatet en prison, qui ne sont pas datées. Une lettre, dont le début manque, comporte un extrait de notice biographique de Lucien Rebatet.

Avec une carte postale vierge de l'ancienne abbaye de Clairvaux transformée en prison.

,

14 lettres écrites par Lucien Rebatet. Après sa libération, il est interdit de séjour à Paris, est hébergé dans le département de l'Orne notamment, loin de son épouse.

,

3 lettres.

, 13 lettres écrites par Lucien Rebatet, en voyage à Londres (1960).6 lettres écrites par Lucien Rebatet, en voyage en Inde (1961).,

1 lettre.

,

3 lettres.

Gestion posthume de l'œuvre de Lucien Rebatet

789RBT/59/3 , 2008-2011  
Projet d'édition : carte de Philippe d'Hugues (2008) avec 2 articles photocopiés de François Vinneuil (pseudonyme de Lucien Rebatet) publiés dans Je suis partout (1941-1942).Édition d'articles de Lucien Rebatet sous le titre Quatre ans de cinéma, 1940-1944, présentés par Philippe d'Hugues et édités chez Pardès (2009) : entrefilet avec mot de Jean-Paul Angelelli, carte de Philippe d'Hugues et déclaration de dépôt légal de la BNF (2009).Gestion des droits de reproduction de textes de Lucien Rebatet : lettre d'André Derval et lettre des Éditions Gallimard (2010).Dossier de réédition du livre Les Épis mûrs de Lucien Rebatet : préface, notes et commentaires de Nicolas d'Estienne d'Orves corrigés, avant-propos et postface "inédits" de Lucien Rebatet annotés. Le livre est paru au Dilettante en 2011, on peut donc attribuer cette date au dossier.

 

Archives produites par les ayants droit de Lucien Rebatet

789RBT/54 - 789RBT/59 , 1920-2011  

Lucien Rebatet étant décédé en 1972, sa veuve Véronique Rebatet devient son ayant droit jusqu'à sa propre mort, en 1988. N'ayant pas d'héritier, elle désigne Pierre Darrigrand exécuteur testamentaire et ayant droit de Lucien Rebatet, jusqu'à sa mort en 2001, date à laquelle Nicolas D'Estienne d'Orves devient légataire universel et ayant droit de Lucien Rebatet.