« Lucien Rebatet » 626 résultats (27ms)

François Varillon

789RBT/39/108 , 1923-1952  

Une lettre est écrite sur un papier à en-tête de l'Association catholique de la jeunesse française, Comité de Lyon (1925). La lettre du 1er novembre 1945 est à la fois sous forme de brouillon manuscrit et de dactylographie.

Avec un poème intitulé "La Voix des Sapins" (1923), une lettre de Simone Chevalier à Lucien Rebatet, transmise par François Varillon (mot sans date) et une lettre de François Varillon à Simone Chevalier (sans date).

Avec 6 lettres de Lucien Rebatet à François Varillon (1925 et sans date).

Avec une lettre de Lucien Rebatet adressée à "Mon cher ami" (destinataire non identifié), proche de François Varillon et René Gontier (sans date).

Le Père jésuite François Varillon aurait inspiré à Lucien Rebatet le personnage de Régis dans Les Deux Étendards.

Raymond des Essards

789RBT/38/25 , 1970  

Avec le bulletin photocopié n°1 du Cercle National Richard Wagner et une lettre de J. Auguy à Lucien Rebatet, donnant les coordonnées de R. des Essards (1970).

Autres courriers reçus

789RBT/40/28 - 789RBT/40/31 , 1927-1971  
Cartes de vœux : cartes du Dr Alain Dubourg (1961), de Louis Bauduin (1967), de Paul Bouvarel et sa famille (1969-1970), du Dr Robert Soupault (sans date), de Carlo Boccara (sans date), de l'Union générale des étudiants de Paris (sans date).Invitations : exposition de l'École de Paris à la galerie Charpentier (1959), Tannhauser au Théâtre national de l'Opéra : carte annotée par Lucien Rebatet (1963), meeting d'Ordre nouveau au Palais des Sports (1971), concert de l'Orchestre de Paris à l'Espace Pierre Cardin (1971), 3 billets d'entrée au Real Monasterio de El Escorial (1963).Faire-part : mariage de Pierre Morand et Marie-Madeleine Hayot (1948), télégramme de Pierre Morand (1949), décès de la baronne de Parisot de Bernécourt (1964), naissance de Marie-Joseph Malliavin (1967), mariage d'Alain Fourneau et Marie-Laurence Mallard de la Varende (1969), décès de Luc Pellissier (1969).Listes manuscrites de coordonnées avec papiers isolés comportant des noms et adresses (sans date)., Enveloppes isolées (1952-1971) comportant des adresses ou des noms - dont Stahberg Verlag (1953), les initiales A. M.-B. (1954), la Comédie des Champs-Élysées (1954), l'Académie des Beaux-Arts (1954), le Secrétariat d'État aux Beaux-Arts (1954), La Revue Méditerranéenne (1954), Éditions Bernard Grasset (sans date) - et parfois des notes de Lucien Rebatet.Récépissés datés de 1927 (?) à 1951.,

Cartes postales vierges dont une série sur le chateau Schaumburg, Diez an der Lahn, Trèves et d'autres lieux en Allemagne, une série sur Strasbourg et 2 cartes anciennes dessinées représentant un soldat de la Garde au Rhin.

Jacques Chancel

789RBT/37/57 , 1969  

Avec 13 questions de Jacques Chancel, les réponses rédigées à la main par Lucien Rebatet, un début de transcription dactylographiée de l'entretien et l'enregistrement sur DVD de l'émission "Radioscopie", diffusée sur France Inter le 10 février 1969.

Jean Dutourd

789RBT/38/38 , 1955-1970  

La plupart des lettres ne sont pas datées.

Robert Poulet

789RBT/39/63 , 1954-1970  

Une lettre est écrite sur un papier à en-tête du journal Rivarol (sans date), une autre sur un papier à en-tête de la revue Écrits de Paris (1959).

Georges Hilaire

789RBT/38/74 , 1953-1971  

Certaines lettres ne sont pas datées.

Avec une lettre adressée à "Jean" (1955), une autre à "Marianna" (1955) et une lettre du Dr Jean Reboul à "Georges" (1971).

Avec deux poèmes manuscrits : "Sonnet à Lucien" (signé R. P. Valencin ou Valentini), "Soneto de fin del año 1963" (signé Laurent Chamosson) et un texte dactylographié annoté : "Les secrets du chant flamenco" (sans date).

Librairie Gallimard

789RBT/41/34 , 1951-1970  

Les lettres sont écrites sur papier à en-tête de La Librairie Gallimard, de la N.R.F. puis des Éditions Gallimard. Elles sont signées Dominique Aury (1952, 1968), Gaston Gallimard (1952-1965), Paul Gruault (1953), Louis-Daniel Hirsch (1954), Camille Dutourd (1954), Jacques Festy (1954), Monique Guibert (1962), Claude Gallimard (1970) et Suzanne Duconget (1970).

Avec le contrat d'édition de l'ouvrage Les Deux Étendards (1951), des notes de fabrication (1951), un prière d'insérer du roman (et une photocopie annotée) et des éléments contractuels relatifs à une traduction allemande du roman, publiée par Langen Muller Verlag (1962).

Avec le contrat d'édition (fragile) de l'ouvrage Les Épis mûrs (1954) et une note manuscrite de Lucien Rebatet au sujet du contrat (1954).

Les notes figurant sur les chemises orange sont écrites par l'ayant droit de Lucien Rebatet.