« Lucien Rebatet » 627 résultats (66ms)

Documents officiels

789RBT/54/1 - 789RBT/54/3 , 1917-1986  
Carte d'identité roumaine de Veronica Popovici, avec photo (1930).Passeport français de Veronica Rebatet, avec photo (1937-1938).Permis de conduire français, avec photo (1966).Carte d'identité française de Veronica Popovici veuve Rebatet, avec photo (1975).Carte Vermeille cinéma, avec photo (1975).Carte Vermeil SNCF (1985).Cartes d'électeur (1983, 1986).

Avec un portefeuille en cuir noir contenant un collier artisanal et 2 aiguilles de couture.

,

Actes d'état civil et papiers de Veronica Rebatet : bulletin scolaire et certificats roumains (1917-1925), actes de naissance (1906) et de mariage (1933) en roumain et en français, CV, déclaration et demande officielle de carte d'identité, correspondance du ministère français des affaires étrangères, du consulat de France à Galatz, de l'Ambassade de France en Roumanie pour le déménagement et le transfert des meubles à Paris notamment (1935), coupons d'alimentation (1941-1943), attestation et certificat de nationalité française (1965).

Avec des enveloppes et notes de Veronica Rebatet.

,

Diplômes :

Diplôme roumain du baccalauréat, avec photo (1925).Diplôme de licence en droit, avec photocopie (1929).Diplôme de licence en philosophie et lettres, avec photocopie (1931).Documents officiels traduisant en français les diplômes de baccalauréat et de licence en droit (1934).

Les Épis mûrs

789RBT/18/1 - 789RBT/18/5 , 1953-1964  

Ce deuxième roman de Lucien Rebatet a été rédigé après sa sortie de prison.

Raoul Ploquin

789RBT/41/19 , 1948-1952  

Une lettre est écrite sur un papier à en-tête des Films Raoul Ploquin (1949).

Avec 2 cartes de visite écrites (sans date).

Jean Wart

789RBT/41/25 , 1945  

Une lettre n'est pas datée.

Scripteurs non identifiés

789RBT/41/28 , 1945-1972  
Lettres notamment écrites par Violette (1947), Henri-Jean (1948-1950), Jacqueline (1948), Pierre (1948), G. A. chez M. Naroun (1949), Paul (1949) Mael ? (1950), Edmond Réder ? (1953), Romulus (1966), Camil ? - lettre en roumain - (1972), Suzanne (sans date), Nelly (sans date).Cartes de visite écrites par L. Nicolau-Guillaumet (sans date), André Cornu (1952) et Jean-Marie Daudrix (1970). Avec une carte vierge de Jean Bardanne et des enveloppes isolées (1948-1952, 1969).

André Malraux

789RBT/41/13 , 1951-1952  

Une lettre est signée par un représentant (secrétaire ?) d'André Malraux (1951).

Avec une lettre d'André Malraux adressée à Jean Paulhan (1951).

Librairie Gallimard

789RBT/41/42 , 1951-1953  

La majorité des lettres sont écrites sur un papier à en-tête de la Librairie Gallimard et/ou de la N.R.F. Elles sont signées Gaston Gallimard (1951-1952), Dominique Aury (1951), Jacques Festy (1951-1952), Louis-Daniel Hirsch (1952), Paul Gruault (1952), Camille Lemercier (1952) et Dionys Mascolo (1952).

Avec une lettre d'Aldo Garzanti Editore à Véronique Rebatet (1952), une lettre de Véronique Rebatet à Dominique Aury (1951) et une autre à Gaston Gallimard (1953).

Avec des brouillons de prières d'insérer du roman Les Deux Étendards, un bandeau publicitaire du roman et deux listes de presse, jointes à une lettre écrite sur un papier à en-tête de l'Assemblée Nationale (dont le scripteur n'est pas identifié).

 

Paul Marion

789RBT/41/15 , 1947-1952  

4 lettres ne sont pas datées.

Me Bernard Bacqué de Sariac

789RBT/40/35 , 1948-1952  

Avec une photocopie de lettre de "M. B. de Sariac, avocat à la cour" à "Monsieur le Président Charensol", comportant des annotations manuscrites au dos (sans date).

Jean Paulhan

789RBT/41/43 , 1951-1952  

8 lettres sont écrites sur papier à en-tête de la N.R.F. De nombreuses lettres ne sont pas datées.

Avec une copie de lettre de Véronique Rebatet à Jean Paulhan (1951) et une lettre de Dominique Aury à Véronique Rebatet (1952).

Avec des notes manuscrites et une coupure de presse : article "Les proboches et nous" citant Lucien Rebatet (sans date).

Les lettres de Jean Paulhan relèvent autant de la correspondance éditoriale que de l'aide personnelle. Il a en effet beaucoup oeuvré pour réunir des signatures lors de la pétition en faveur de la grâce de Lucien Rebatet, puis pour sa libération.