Cadre de classement des collections de l'IMEC 88 216 résultats (460ms)

Journal musical d'un écrivain

 

Journal musical d'un écrivain est une émission quotidienne d'initiation à la musique, enregistrée pour R.T.L. à partir du 28 octobre 1968, d'une durée d'une heure. Max-Pol Fouchet y présente une sélection de disques de musique classique, d'auteurs et d'interprètes de chansons contemporaines, mais aussi de poésie et de littérature. La dernière émission a lieu le 17 juillet 1970.

ABC d'art

 

On ne s'étonnera pas qu'au XXe siècle, le livre d'artiste vienne à investir l'abécédaire, ce premier livre de l'enfant& Un enfant que les Romantiques ont consacré « génie créateur ».

/medias/customer_166/MEDIAS_INTERNET/x_expos/EXP_ABC/HAC_BH_24540_jpg_/0_0.jpg
1 média

Alphabet des petits français / J. M. Porta, coll. « Albums pour les tout-petits », Paris : Hachette & Cie, [1917]

1919  

L'une des ambitions de l'école de la IIIe République était de former les enfants à défendre la Patrie. De 1882 à 1892, la gymnastique prend un tour guerrier avec les « bataillons scolaires ». Des fusils en bois sont fournis au titre de matériel pédagogique pour enseigner le tir. Les différents pas militaires sont pratiqués et donnent lieu à des défilés sous les drapeaux. Durant la Grande guerre, ce patriotisme est exalté. Dans l'Alphabet des petits français, les traditionnels jeux enfantins miment les combats du front.

Collectifs

 

Contient aussi les dossiers de presse des publications de colloques

La « Croix Depardieu »

 

La multiplication des ordres enseignants au cours des XVIe et XVIIe siècles jusqu'à la fin du XVIIIe siècle, permet à l'État royal de faire appel à ces congrégations pour assurer l'instruction des sujets du royaume. La « Croix Depardieu » s'est ainsi perpétuée, n'innovant que par le développement du syllabaire (table, mots et textes syllabés), le recours à des caractères de taille décroissante et l'usage dominant du français sur le latin. L'illustration, quand elle existe, se cantonne au frontispice. La récitation reste de mise.

Voyages

 

Photos prises lors de ses déplacements professionnels à l'étranger.

Montréal (1971) ; Cotonou (1976) ; Prague (1982) ; Japon (1983) ; Montevideo et Buenos Aires (1985) ; Jérusalem (1986).

,

Moscou (1990) ; Murcia (1990) ; Prague (1991) ; Islande (1993) ; Oslo (1994) ; Grèce (1997) ; Afrique du Sud (1998) ; New-York pour La Contre-allée (1998) ; Baltimore (1998) ; Melbourne (1999) ; Nouvelle-Zélande (1999) ; Helsinki (2000) ; Italie (2001).

,

Chine (2001).

Textes reçus

 

Les textes rassemblés ici proviennent à la fois d'étudiants de Jacques Derrida ou de collègues et amis. La plupart de ces textes se rapportent au travail de Jacques Derrida.

Classement par ordre alphabétique des noms d'auteurs.

Les Rendez-vous de Paris

 

Long métrage composé de trois courts métrages : Les Bancs, Mère et enfant 1907, Le Rendez-vous de sept heures.

Paroles de France

 

Paroles de France est une émission enregistrée pour le compte de l'Alliance française, avec la participation de Marie-Madeleine Gautier et Roger Gouze à partir de 1949. Elle ressemble beaucoup à Plaisir des lettres, mais un seul sujet est traité par émission, avec un moindre lien à l'actualité des parutions littéraires, avant de traiter essentiellement de musique. Chaque dossier contient les textes dactylographiés des chroniques.

Recueils de presse

 

Textes manuscrits, coupures de presse, photographies collées dans des livres reliés. Constitués par Jean Destrem (1842-1929), journaliste, romancier, dramaturge, historien et petit-fils de Hugues Destrem, membre des Associations des journalistes républicains et des journalistes parlementaires (1875-1914). 

/medias/customer_166/MEDIAS_INTERNET/x_expos/EXP_ABC/LTD659_74_01_001_jpg_/0_0.jpg
1 média

Le Grelot, n°49, 17 mars 1872

1872  

Ce journal raille l'endoctrinement qui sous-tendait l'éducation sous la Monarchie et l'Empire ; et ce, au moment où le gouvernement de la jeune IIIe République débat âprement autour de l'instruction publique, laïque et obligatoire.

À la une, une scène de classe : le maître interroge un élève sur la leçon écrite au tableau. On peut supposer qu'elle est extraite du manuel au pied de l'élève : ABC politique à l'usage des bourriquets de France et de Navarre. La leçon à réciter parodie les « Commandements de Dieu et de l'Église », qui faisaient suite, dans les Croix Depardieu, aux prières majeures (Pater noster, Ave Maria, Credo) :

Les 10 commandements de Dieu

1. Un seul Dieu tu adoreras et aimeras parfaitement. 2. Son saint Nom tu respecteras, fuyant blasphème et faux serment, 3. Le jour du Seigneur garderas, en servant Dieu dévotement. 4. Tes père et mère honoreras, tes supérieurs pareillement. 5. Meurtre et scandale éviteras, haine et colère mêmement. 6. La pureté observeras en tes actes, soigneusement. 7. Le bien d'autrui tu ne prendras ni retiendras injustement. 8. La médisance banniras et le mensonge également. 9 En pensées, désirs, veilleras à rester pur entièrement. 10. Bien d'autrui ne convoiteras, pour l'avoir malhonnêtement.

Les 5 commandements de l'Eglise

1. Dimanche tu sanctifieras, et fêtes de commandement. 2. Vendredi chair ne mangeras, ni jours défendus mêmement. 3. Jêune imposé observera aux jours prescrits fidèlement. 4. Péchés mortels confesseras, à tout le moins une fois l'an. 5. Dieu ton Sauveur tu recevras au moins à Pâques, dignement.

Domi-Dominique

 

Projet de comédie musicale, initié par "L.D." [Liliane Dreyfus], pour lequel Éric Rohmer a écrit quelques dialogues et des paroles de chansons

Quadrille des enfans

 

Autre méthode célèbre au XVIIIe siècle, le Quadrille des enfans de l'abbé Berthaud, édité en 1744, après plusieurs années d'expérimentation en pension. Il s'agit d'une méthode de lecture sans épellation. Berthaud ayant fixé à 160 le nombre de sons nécessaires à la lecture, il les illustra par autant de figures « hiéroglyphiques » parlant « aux yeux et aux oreilles » qu'il colla sur des fiches en os de différentes couleurs. Il fit imprimer et encoller au revers les lettres formant les sons terminaux des mots illustrés, sons que l'enfant devait identifier à la vue des figures.

Ce jeu fut rapidement édité sous la forme d'un manuel, moins coûteux et donc plus largement accessible. Les figures y étaient réparties en 8 planches de 20 sujets, qui chacune constituait une leçon explicitée par le texte en vis-à-vis. L'ouvrage sera réédité pour les éducations préceptorales jusqu'en 1860.

Création télévisée

 

Sauf précision, tous les dossiers contiennent les textes, manuscrits ou dactylographiés des chroniques.

/medias/customer_166/MEDIAS_INTERNET/x_expos/EXP_Surrealisme/EXP_10005_20140530_jpg_/0_0.jpg
1 média

Alain Jouffroy

1947  

Bien qu'exclu le 8 novembre 1948 comme membre d'une hypothétique « Fraction Brauner » (en compagnie de Sarane Alexandrian, Francis Bouvet, Stanislas Rodanski, Claude Tarnaud et Jean-Dominique Rey), Alain Jouffroy maintint des relations amicales et des échanges féconds avec André Breton, dont la rencontre fortuite en 1946 l'a marqué profondément.

/medias/customer_166/MEDIAS_INTERNET/x_expos/EXP_Surrealisme/EXP_10018_20140530_jpg_/0_0.jpg
1 média

Léonie Auboy d'Ashby

1947  

L'autel réalisé par André Breton pour l'exposition internationale de 1947 (Galerie Maeght) conçue par ses soins avec l'aide de Marcel Duchamp entend fonder le mythe de ce personnage féminin mystérieux qui apparaît dans le poème « Dévotion », parmi les ultimes Illuminations d'Arthur Rimbaud : «  A ma soeur Léonie Aubois d'Ashby. Baou - l'herbe d'été bourdonnante et puante. - Pour la fièvre des mères et des enfants ».

/medias/customer_166/MEDIAS_INTERNET/x_expos/EXP_Surrealisme/EXP_10007_20140530_jpg_/0_0.jpg
1 média

Le désert de Retz Fonds Gérard Legrand

1960  

Vaste jardin du XVIIIe siècle alors fermé au public et présentant des folies aux fonctions mystérieuses construites par Racine de Monville, le désert de Retz a été l'occasion d'une expédition pour le groupe surréaliste en avril 1960. Comme le montre cette photographie de couverture de Denise Bellon, Breton avait donné pour consigne que chacun s'y rende muni d'un masque blanc. (Plaquette de l'Expositon internationale du surréalisme, Galerie Schwarz, Milan, 1961)

/medias/customer_166/MEDIAS_INTERNET/x_expos/EXP_Surrealisme/LSF110_7_1_0001_jpg_/0_0.jpg
1 média

La Poésie

 

Ce mot de poésie recouvre un malentendu, puisque les surréalistes ne l'employaient pas dans son sens banal, mais l'élargissaient bien au-delà de la question du poème. Même si la poésie peut à l'occasion circuler dans l'écriture, ce n'est pas son milieu électif ou exclusif, parce qu'elle a immédiatement affaire au plus vivant, comme le souligne ce texte de Claude Courtot.« Il m'importe avant tout qu'on me raconte avec force détails des récits que je n'aurais jamais imaginés, des histoires qui n'ont absolument aucune chance de m'arriver, dont je ne pourrai tirer aucun enseignement, des aventures délibérément dépourvues de toute efficience. Relater par exemple quelque épisode intime, d'ordre strictement privé, divulguer un secret capital à moi seul confié ou tenir le journal de mon dernier rhume de cerveau. Rien que le périssable, le précaire, le fugitif comme les irremplaçables battements de pouls. C'est effrayant de penser qu'on se précipite vers la mort à 4800 pulsations à l'heure et qu'on ne peut pas freiner. » (Claude Courtot, « Cryptogramme », 1970, in Carrefour des errances, E. Losfeld, 1971).

/medias/customer_166/MEDIAS_INTERNET/x_expos/EXP_Surrealisme/EXP_10003_20140530_jpg_/0_0.jpg
1 média

« L'émancipation absolue des peuples coloniaux...»

1955  

L'anti-colonialisme constitue une des données fondamentales du mouvement surréaliste depuis les déclarations du groupe contre la guerre au Maroc en 1925 ou le tract "Ne visitez pas l'exposition coloniale » de 1931. Texte resté inédit de Jean Schuster.

/medias/customer_166/MEDIAS_INTERNET/x_expos/EXP_Surrealisme/EXP_09995_20140530_jpg_/0_0.jpg
1 média

Le Manifeste des 121

1960  

Cette lettre de Maurice Blanchot concerne la Déclaration sur le droit à l'insoumission dans la la guerre d'Algérie, autrement dit le Manifeste des 121 (1960) co-rédigé par Dionys Mascolo, Jean Schuster et Maurice Blanchot. Fréquemment attribué à tort à Jean-Paul Sartre qui y a simplement apporté sa signature, on oublie de souligner combien ce texte collectif s'inscrit dans la logique de l'anticolonialisme surréaliste.

Articles

1965-2004  

Cette sous-série regroupe les textes publiés dans des revues ou des journaux, ainsi que les textes parus dans des ouvrages collectifs, rassemblant les contributions de différents auteurs.

Heurts divers

 

Film écrit et réalisé par François Rauscher, Florence Rauscher et Éric Rohmer.

Plaisir des lettres - Les Joies de l'esprit

 

Plaisir des lettres est une émission hebdomadaire de critique littéraire et théâtrale, d'une durée de 40 minutes, enregistrée à partir de juin 1948 pour les ondes de Radio-Tunis, puis pour le compte de la Radiotélévision française (RTF) et de l'Office de radiodiffusion-télévision française (ORTF), à destination de l'outre-mer. Jusqu'en 1949, elle a porté le titre France, mère des lettres et des arts.

Chaque émission se présente comme un dialogue (avec Marie-Madeleine Gautier, Blaise Saint-Denis, puis Marguerite Gisclon, Morvan Lebesque, Paul-Louis Mignon...) autour :

d'une actualité littéraire (dernière parution d'un auteur),d'une actualité théâtrale (les pièces à voir),d'un sujet littéraire général

et présente également un entretien de Max-Pol Fouchet avec un écrivain. Les textes de ces entretiens ne sont pas présents (de 1948 à 1951) dans les dossiers d'émissions, seulement les questions posées.

À partir du 31 octobre 1950, s'ajoute une nouvelle chronique assurée par Marcel Brion : Plaisir des arts, pour présenter une actualité liée aux arts plastiques (expositions, parutions).

À partir du 12 juin 1951, s'ajoute une chronique sur les ouvrages scientifiques : Plaisir de la science, présentée par Fernand Lot.

Le 30 décembre 1952, l'émission prend pour titre Les Joies de l'esprit, pour marquer l'évolution de l'émission qui accueille d'autres disciplines que la littérature : l'ethnologie, l'architecture, une chronique des disques. L'émission reprend son titre de Plaisir des lettres en 1955 (alternance des titres pendant l'année). Malgré ces changements, l'émission est considérée comme une continuité : « Voici quel sera le sommaire de notre 274è émission », « 288è... ». Sa durée passe à 30 minutes à partir de 1960 et elle devient bi-mensuelle.

/medias/customer_166/MEDIAS_INTERNET/x_expos/EXP_ABC/LTD659_77_02_002_jpg_/0_0.jpg
1 média

Alphabet illustré du dictionnaire général et grammatical des dictionnaires français / Napoléon Landais, Paris : Bureau central des dictionnaires

1837  

En 1833, la loi Guizot prescrit la création d'écoles publiques pour les garçons. Napoléon Landais profite du développement de l'instruction primaire pour tirer de son grand Dictionnaire général et grammatical des dictionnaires français (1834) un manuel qui se termine par un petit dictionnaire orné de belles lettrines servant d'exercice de lecture courante.