Perroux, François (1903-1987)

  • Cote :

    377PRX/1 - 377PRX/310

  • Description physique : 296 boîtes d'archives, 14 boîtes d'imprimés

  • Producteur de l'archive : Perroux, François
  • Biographie ou historique :

    François Perroux débute sa carrière universitaire à la faculté de droit de Lyon (1928-1937), puis rejoint celle de Paris (1935-1955), ainsi que l'Institut d'études politiques de Paris (1946-1952). En 1944, il fonde avec le parrainage de John Maynard Keynes, et l'appui du Conseil national de la résistance, l'Institut de science économique appliquée (ISEA), qui deviendra l'Institut de sciences mathématiques et économiques appliquées (ISMEA). Il est membre du Conseil économique et social de 1959 à 1969. Directeur de recherche à l'École pratique des hautes études, il occupe la chaire d'Analyse des faits économiques et sociaux au Collège de France de 1955 à 1974. François Perroux a développé les bases d'une économie d'intention scientifique - envisagée non comme une science, mais comme un ordre de savoir scientifiquement contrôlable - dans des ouvrages tels que L'Europe sans rivages (1954), Économie et société. Contrainte, échange, don (1960), L'Économie du XXe siècle (1961), Industrie et création collective (1964) ainsi qu'Aliénation et société industrielle (1970), Masse et classe (1972), Pouvoir et économie (1973), Pour une philosophie du nouveau développement (1981), Dialogue des monopoles et des nations (1982).

  • Présentation du contenu :

    Nourri de la pensée des plus grands économistes étrangers, comme Marx, Schumpeter et Keynes dont il a contribué à diffuser les pensées en France, François Perroux a eu le souci constant de construire à travers ses cours, ses articles, ses ouvrages, une « économie d'intention scientifique », rigoureuse, avec l'objectif de proposer un paradigme opposable au paradigme walraso-parétien alors dominant. Ainsi, François Perroux se présente comme un théoricien majeur du courant hétérodoxe. Il a, dans sa quête d'un nouveau schéma global d'interprétation, forgé ou développé des concepts comme l'économie dominante, les espaces économiques, les pôles de développement, les asymétries, les industries motrices, les ressources humaines, la création collective, les coûts de l'homme, les contraintes et le don, etc. qui trouvent écho aujourd'hui notamment en économie du développement, en économie régionale, en économie internationale, en économie des ressources humaines, en sciences de gestion. Travailleur infatigable, il a laissé nombre de brouillons, notes, plans, projets inaboutis comme un dictionnaire d'économie.

    Sa réflexion théorique a été constamment alimentée par l'intérêt porté aux problèmes concrets du moment tels que, dès les années 1930, l'organisation du travail au sein de l'entreprise, puis, juste après la Seconde Guerre mondiale, le Plan Marshall, les accords de Bretton Woods, mais aussi la nécessité de constituer une comptabilité nationale pour éclairer la politique économique, puis les formes nouvelles de l'innovation comme le tunnel sous la Manche, la conquête de l'espace, l'industrie atomique, avec une attention continue à la question du sous-développement, de la croissance et du progrès.

    François Perroux a apporté un soin constant aux aspects pratiques, concrets, matériels, de la recherche. Soin d'abord à l'élaboration de la recherche avec l'appui de collaborateurs, d'où son engagement dans des instituts qu'il crée et préside comme l'Institut de science économique appliquée (ISEA)

    Ce travail inlassable d'inscription de la recherche dans le réel le conduit à prendre position et être force de proposition sur l'organisation de l'enseignement et de la recherche en sciences économiques et plus largement, en sciences sociales dans leurs articulations avec les sciences dures au moment où celles-là se structurent.

    Grand intellectuel catholique, François Perroux fait sienne la doctrine sociale de l'Église. Au cours de ses années lyonnaises, il participe aux débuts d'Économie et Humanisme avec Louis-Joseph Lebret et contribue à la revue Esprit créée par Emmanuel Mounier. Son amitié avec le philosophe Jean Lacroix marquera toute sa vie.

    Doté d'une immense culture, intéressé en particulier à la philosophie et à la sociologie, l'humaniste François Perroux a voulu apporter sa contribution aux grands débats qui ont fait l'histoire du XXe siècle comme les conflits de l'Europe danubienne, la montée du fascisme et de l'hitlérisme, le corporatisme, puis le rôle des États et des institutions internationales, la construction européenne, la guerre froide, le partage du monde et le Tiers Monde, mai 68 et la pensée d'Herbert Marcuse, etc.

    François Perroux est résolument opposé à la peine de mort, et accorde une grande attention aux mouvements mondialistes, aux tentatives de désarmement. Guidé par « le souci de l'Homme et de tous les hommes », il est fermement attaché au développement de la personne humaine, à la promotion sociale, à la lutte contre la pauvreté et toutes les formes d'oppression.

  • Condition(s) d'accès :

    Communicable

  • Documents séparés :

    Voir aussi les ressources en ligne de l'Institut national de l'audiovisuel (INA).

  • Bibliographie :

    Sur François Perroux et son œuvre en général

    Barre R., Blardone G. et Savall H. (2005) : François Perroux. Le centenaire d'un grand économiste, Paris, Economica

    Bocage D. (1985) : The general Theory of François Perroux, University Press of America, Lanham

    Bouckaert L. (1973) : « La pensée économique de François Perroux », Mondes en Développement, n°4, pp 163-194

    Brot J. (coordonnateur) (1992) : François Perroux penseur de notre temps, Presses universitaires de Nancy

    Chambre H. (1990) : « Itinéraire de François Perroux » in Denoël François (sous la direction de) : François Perroux, Lausanne, Éditions L'Âge d'Homme, collection Les Dossiers H, pp 131-143

    Chavagneux C. (2003) : « Perroux l'ambigu », L'Économie politique, Alternatives économiques, volume 4, n° 20, pp. 44-46

    Cohen A. (2006) : « Du corporatisme au keynésianisme. Continuités pratiques et ruptures symboliques dans le sillage de François Perroux », Revue française de science politique, vol 56, n°4, pp. 555-592

    Couzon I. (2003) : « Les espaces économiques de François Perroux (1950). Organisation de l'espace et aménagement du territoire dans l'économie et la géographie françaises au milieu du XXème siècle », Revue d'histoire des sciences humaines, n°2, pp. 81-102.

    Denoël François (sous la direction de) (1990) : François Perroux, Lausanne, Éditions L'Âge d'Homme, collection Les Dossiers H

    Destanne de Bernis G. (1978) : « La dynamique de François Perroux, l'homme, la création collective, le projet humain » in Hommage à François Perroux, Presses universitaires de Grenoble, pp 121-163 repris dans Denoël François (sous la direction de) (1990) : François Perroux, Lausanne, Éditions L'Âge d'Homme, collection Les Dossiers H, pp 99-130

    Destanne de Bernis G. (1989) : « Perroux François (1903-1987) », Encyclopedia Universalis

    Gendarme R. (1992) : « François Perroux ou l'économie de la terre des hommes » in Brot Jean (coordonnateur) : François Perroux penseur de notre temps, Presses universitaires de Nancy, pp 11-30

    D'Hombres E., Savall H. et Gabellieri E. (coordonné par) : Humanisme et travail chez François Perroux, Paris, Economica, 2011

    Kaya S. « François Perroux » in A Dictionary of Philosophy, Social Sciences, and Human Advancement, Wisdom Supreme, 2004

    Lacroix J. (1990) : "Témoignage" in Denoël François (sous la direction de) : François Perroux, Lausanne, Éditions L'Âge d'Homme, collection Les Dossiers H, pp 11 - 15

    Laugero A. (2003) : François Perroux, un économiste à la croisée des chemins, DEA de philosophie, Université de Provence

    Maréchal J.-P. (2003) : « L'héritage négligé de François Perroux », L'Économie politique, Alternatives économiques, volume 4, n° 20, pp. 47-63

    Perrault J.-L. (2014) : « François Perroux (1903-1987), missionnaire d'une utopie réaliste » in Laurent Loty, Jean-Louis Perrault et Ramon Tortajada (sous la direction de) : Vers une « économie humaine » ? Desroche, Lebret, Lefebvre, Mounier, Perroux au prisme de notre temps, Paris, Hermann, pp 79-99

    Perrault J.-L. (coordonnateur du numéro) (2014) : Perroux ! Et après ? Économies et sociétés, « Hors série », HS, volume 5, n°46

    Perrault J.-L. (2014) : « L'œuvre de Perroux en perspective, un parcours de la méconnaissance » in Perrault J.- L. (coordonnateur du numéro) Perroux ! Et après ? Économies et sociétés, « Hors série », HS, volume 5, n°46, pp 719-742

    Perroux F. (1980) : « Pérégrinations d'un économiste et choix de son itinéraire », Moneta e Credito, Banca Nazionale del Lavoro, n° 133, repris dans Économie appliquée, 1987, François Perroux 1903-1987 n°2

    Savall H. (2005) : « Vers une transcendance des deux grands courants de la pensée économique : l'œuvre de François Perroux » in Barre R., Blardone G. et Savall H. : François Perroux. Le centenaire d'un grand économiste, Paris, Economica

    Uri P. (1987) : « François Perroux », Revue économique, volume 38, n° 5, pp 1-12, repris dans Perrault J.-L. (coordonnateur du numéro) Perroux ! Et après ? Économies et sociétés, « Hors série », HS, volume 5, n°46, pp 757-770

    Weiller J. (1989) : « François Perroux, un grand contestataire », La revue française d'économie, volume 4, n° 2, pp.27-41

    Sur des aspects particuliers de sa vie et de ses activités

    Arena R. (2000) : « Les économistes français en 1950 », Revue économique, volume 51, n°5, pp 969-1007

    Auzépy-Chavagnac V. (1995) : « La Jeune Droite Catholique (années 1930-1940) : histoire d'une différence », Mil Neuf Cent, volume 13, n°1, pp 81-102

    Bergès M. (1997) : Vichy contre Mounier. Les Non-Conformistes face aux années 40, Paris, Economica

    Bloch-Lainé F. et Gruson C. (1996) : Hauts fonctionnaires sous l'Occupation, Paris, Éditions Odile Jacob

    Carré A. M. (1990) : « Un témoin de l'évangile » in Denoël François (sous la direction de) : François Perroux, Lausanne, Éditions L'Âge d'Homme, collection Les Dossiers H, pp 83-84

    Calvez J.-Y. (2006) : Chrétiens penseurs du social, Tome 2. L'Après guerre (1945-1967), Paris, Éditions du Cerf

    Cohen A. (2012) : De Vichy à la Communauté européenne, Paris, Presses universitaires de France

    Cointet M. (1990) : Le Conseil National de Vichy 1940-1944, Paris, Aux Amateurs de livres

    Colin R. (2014) : « L'Économie humaine au défi de la décolonisation : Lebret, Desroche, Perroux au Sénégal avec Mamadou Dia » in Loty L., Perrault J.-L. et Tortajada R. (sous la direction de ) : Vers une « économie humaine » ? Desroche, Lebret, Lefebvre, Mounier, Perroux au prisme de notre temps, Paris, Hermann, pp 349- 357

    Delavignette R. (1990) : « François Perroux et l'école nationale de la France d'outre mer » in Denoël F. (sous la direction de) : François Perroux, Lausanne, Éditions L'Âge d'Homme, collection Les Dossiers H, pp 202-204

    Denoël F. (2010) : « Il y a trente-sept ans : la création d'une revue : Mondes en Développement », Mondes en Développement, volume 2, n°150, pp 13-21

    Denord F.et Rosental P.-A. (2013) : « Comment lier l'économique et le social ? Une analyse structurale des lieux d'expertise sous le régime de Vichy », Gouvernement et action politique, volume 2, n° 2, pp 183-219

    Drouard A. (1992) : Une inconnue des sciences sociales. La Fondation Alexis Carrel, 1941-1945, Paris, INED-Maison des Sciences de l'Homme

    Dulong D. (1996) : « Quand l'économie devient politique. La conversion de la compétence économique en compétence politique sous la Ve République », Politix, volume 9, n° 35, pp 109-130

    Feuerwerker D. (1990) : « François Perroux : le savant et l'homme » in Denoël F. (sous la direction de) : François Perroux, Lausanne, Éditions L'Âge d'Homme, collection Les Dossiers H, pp 89-91

    Fourquet F. (1980) : Les Comptes de la puissance. Histoire de la comptabilité nationale et du plan, Paris, Éditions Encres

    Gaïté B. (2002) : « Les modernisateurs dans l'administration d'après-guerre l'écriture d'une histoire héroïque », Revue française d'administration publique, volume 2, n° 102 pp 295-306

    Gemelli G. (1995) : Fernand Braudel, Paris, Éditions Odile Jacob

    Guichaoua A. (2007) : « Parcours d'une institution : l'IEDES a 50 ans au terme de cinq décennies de développement », Revue Tiers Monde, volume 7, n° 191, pp 647-659

    Hourdin G. (1990) : « François Perroux le prophète » in Denoël F. (sous la direction de) : François Perroux, Lausanne, Éditions L'Age d'Homme, collection Les Dossiers H, pp 92- 96

    Jackson J. (2010) : La France sous l'Occupation 1940-1944, Paris, Flammarion

    Jourdan H. (1990) : « Une lucidité passionnée. Quelques réflexions en marge Des Mythes hitlériens à l'Europe allemande' » in Denoël F. (sous la direction de) : François Perroux, Lausanne, Éditions L'Âge d'Homme, collection Les Dossiers H, pp 235-244

    Koen V. (1986): « La production française de connaissances économiques -analyse bibliométrique », Revue économique, volume 31, n°1, pp 117-136

    Lefebvre J.-P. (1993) : « Les missions universitaires au Brésil dans les années 1930 », Vingtième siècle, revue d'histoire, volume 38, n° 1, pp 24-33

    Loubel del Bayle J.-L. (1969) : Les non-conformistes des années 30. Une tentative de renouvellement de la pensée politique française, Paris, Éditions du Seuil

    Madaule J. (1990) : « Image de François Perroux » in Denoël F. (sous la direction de) : François Perroux, Lausanne, Éditions L'Âge d'Homme, collection Les Dossiers H, pp 255-259

    Mainguy Y. (1990) : « La création de l'ISEA » in Denoël F. (sous la direction de) : François Perroux, Lausanne, Éditions L'Âge d'Homme, collection Les Dossiers H, pp 175-183

    Marco Luc (1996) : Les revues d'économie en France (1751-1994), Paris, L'Harmatan

    Neher André (1990) : « Trois rencontres avec François Perroux » in Denoël F. (sous la direction de) : François Perroux, Lausanne, Éditions L'Âge d'Homme, collection Les Dossiers H, pp 85-88

    Nord P. : Le New Deal Français, Paris, Perrin, 2016

    Pelletier D. (1996) : 'Économie et Humanisme'. De l'utopie communautaire au combat pour le Tiers Monde, 1941-1966, Paris, Éditions du Cerf

    Puel H. (2014) : « Cinq anthropologies économiques : Lefebvre, Desroche, Perroux, Lebret, Mounier » in Loty L., Perrault J.-L. et Tortajada R. (sous la direction de) : Vers une « économie humaine » ? Desroche, Lebret, Lefebvre, Mounier, Perroux au prisme de notre temps, Paris, Hermann, pp 101-126

    Rosanvallon P. (1987) : « Histoire des idées keynésiennes en France », Revue française d'économie, volume 2, n° 4, pp 22-56

    Sirol J. (1990) : « Un maître : François Perroux » in Denoël F. (sous la direction de) : François Perroux, Lausanne, Éditions L'Âge d'Homme, collection Les Dossiers H, pp 197-199

    Sternell Z. (2013) : Ni droite, ni gauche. L'idéologie fasciste en France, Paris, Gallimard, collection Folio Histoire

    Touchard P.-A. (1990) : « François Perroux : l'ami » in Denoël F. (sous la direction de) : François Perroux, Lausanne, Éditions L'Âge d'Homme, collection Les Dossiers H, pp 253-254

    Toupin-Guyot C. (2002) : Les intellectuels catholiques dans la société française. Le centre catholique des intellectuels français (1941-1976), Presses universitaires de Rennes

    Tournès L. (2011) : Sciences de l'homme et politique. Les fondations philanthropiques américaines en France au XXe siècle, Paris, Éditions des Classiques, Garnier

    Ventejol G. (1990) : « François Perroux au Conseil Économique et Social » in Denoël F. (sous la direction de) : François Perroux, Lausanne Éditions L'Âge d'Homme, collection Les Dossiers H, pp 73-75

    Wilson J. (2015) : Robert Triffin. Milieux académiques et cénacles économiques internationaux (1935-1951), Bruxelles, Éditions Versant Sud

    Sur des aspects particuliers de son œuvre et ses prolongements

    Amarouche A. (2014) : « Pouvoir et surplus dans les dérives actuelles de l'économie libérale : du mensonge théorique au 'mensonge social' » in Loty L., Perrault J.-L. et Tortajada R. (sous la direction de ) : Vers une « économie humaine » ? Desroche, Lebret, Lefebvre, Mounier, Perroux au prisme de notre temps, Paris, Hermann, pp 373-388

    Azan W. (2007) : « Développement chez F. Perroux et performance par le changement organisationnel », Revue française de gestion, volume 2, n°171, pp15-30

    Bartoli H. (2005) : « François Perroux, précurseur de l'altermondialisme » in Barre R., Blardone G. et Savall H. : François Perroux. Le centenaire d'un grand économiste, Paris, Economica, pp 13-33

    Babeau A. (1966) : « François Perroux, Les techniques quantitatives de la planification », Annales. Économies, Sociétés, Civilisations, volume 21, n°5, pp 1152-1154

    Barre R. (1954): « De L'Europe sans rivages à l'économie du genre humain » Critique, repris dans Denoël F. (sous la direction de) : François Perroux , Lausanne, Éditions L'Âge d'Homme, collection Les Dossiers H, pp 223 - 234

    Beaud M. (2003) : « Effet de domination, capitalisme et économie mondiale chez François Perroux », L'Économie politique, Alternatives économiques, volume 4, n° 20, pp. 64-77.

    Beaud O. (2009) : « Le fédéralisme économique selon François Perroux. Contribution à l'étude du fédéralisme » in Kervégan J.-F. et Mohn-Haupt H. (sous la direction de) : Économie et théories économiques en histoire du droit et en philosophie, Francfort, Klostermann, pp 325-353

    Benko G. (2008) : « La géographie économique : un siècle d'histoire », Annales de géographie, volume 6, n°664, pp 23-49

    Béraud P. et Cormerais F. (2014) : « Création collective et planification chez Perroux : une relecture critique pour le XXIe siècle » in Loty L., Perrault J.-L. et Tortajada R. (sous la direction de) : Vers une « économie humaine » ? Desroche, Lebret, Lefebvre, Mounier, Perroux au prisme de notre temps, Paris, Hermann, pp 445-461

    Blardone G. (2005) : « François Perroux et le développement » in Barre R., Blardone G. et Savall H. : François Perroux. Le centenaire d'un grand économiste, Paris, Economica

    Blaug M. (1964) : 'A Case of Emperor's Clothes : Perroux' Theories of Economic Domination, Kylos, n°4, tome 17, pp 551-564

    Blaug M. (1966) : « 'La pensée économique de Joseph Schumpeter. Le dynamiques du capitalisme' by F. Perroux », The Economic Journal, n° 302, tome 76, pp 377-379

    Boudeville J. (1974) : « Perroux (François) - Pouvoir et économie », Revue économique, volume 25, n°3, pp 500-503

    Britto G. et Mendes Cunha A. (2014) : « Développements, créativité, création collective » in Loty L., Perrault J.-L. et Tortajada R. (sous la direction de) : Vers une « économie humaine » ? Desroche, Lebret, Lefebvre, Mounier, Perroux au prisme de notre temps, Paris, Hermann, pp 427-441

    Chambre H. (1978) : « François Perroux et Karl Marx » in Hommage à François Perroux, Presses universitaires de Grenoble, pp 57-72

    Chevallier J.-J. (1955) : « Perroux (François) - L'Europe sans rivages », Revue française de science politique, volume 5, n°2, pp 438-442

    Chevallier J.-J. (1959) : « Perroux (François) - La coexistence pacifique », Revue française de science politique, volume 9, n°1, pp 275-281

    Constantinou S. (2014) : « Polanyi et Perroux : le socialisme démocratique en question » in de Loty L., Perrault J.-L. et Tortajada R. ( sous la direction de) : Vers une « économie humaine » ? Desroche, Lebret, Lefebvre, Mounier, Perroux au prisme de notre temps, Paris, Hermann, pp 303-319

    Cormerais F. (2014) : « De la création collective au nouveau monde industriel. François Perroux, le 'passeur' » in Perrault J.-L. (coordonateur du numéro) : Perroux ! Et après ? Économies et sociétés, « Hors série », HS, volume 5, n°46, pp 861-886

    Denizet J. (1990) : « Sur quelques œuvres para-économiques de François Perroux » in Denoël F. (sous la direction de) : François Perroux, Lausanne, Éditions L'Âge d'Homme, collection Les Dossiers H, pp 155-159

    Denoël F. (2005) : « L'économie de la Ressource Humaine : lectures croisées de François Perroux et de Samuel Pisar » in Barre R., Blardone G. et Savall H. : François Perroux. Le centenaire d'un grand économiste, Paris, Economica, pp 83-93

    Destanne de Bernis G. (1966) : « Les progrès des concepts économiques conditionnent les progrès de la mesure. Sur un nouveau livre de François Perroux », Tiers-Monde, volume 7, n ° 26, pp 395-408

    Dufourt D. (2009) : « L'avènement d'une épistémologie politique dans l'œuvre de François Perroux », Économies et Sociétés, série M Philosophie et science de l'homme, n° 33, pp 419-447

    Dupuigrenet-Desroussilles G. (1962) : « Contrainte, échange, don : structures de l'économie contemporaine »,Annales. Économies, Sociétés, Civilisations, 17e année, n°5, pp 988-994

    Furtado C. (1994) : « Retour à la vision globale de Perroux et Prebish », Économie appliquée, volume 46, n°3, pp 171-180

    Genné M. (1998) : « Le développement humain au XXIe siècle », Études internationales, volume 29, n°2, pp 267-285

    Gérardin H. et Poirot J. (2005) : « Pour une économie au service de l'Homme : François Perroux et Amartya Sen, deux auteurs en quête du concept de développement », Économies et Sociétés, série F Développement, croissance, progrès, n°43, pp 533-563

    Gérardin H. et Poirot J. (2014) : « L'activité économique comme création collective dans l'optique perrouxienne : actualité et perspectives » in Loty L., Perrault J.-L. et Tortajada R. (sous la direction de) : Vers une « économie humaine » ? Desroche, Lebret, Lefebvre, Mounier, Perroux au prisme de notre temps, Paris, Hermann, pp 463-479

    Guiol P. (2014) : « Participation et développement des forces productives » in Perrault J.-L. (coordonateur du numéro) Perroux ! Et après ? Économies et sociétés, « Hors série », HS, volume 5, n°46, pp 831-859

    Guillén Romo H. (2010) : « François Perroux, pionnier oublié de l'économie du développement »,Économie appliquée, volume 63, n°4

    Halperin J. (1961) : « Une économie totale : Lucidité et Action », Annales. Économies, Sociétés, Civilisations, volume 16, n°2, pp 364-366

    Higgins B. et Savoie D. (ed.) (1988) : Regional Economic Development : Essays in Honour of François Perroux, Boston, Unwin Hyman

    Hoffher R. (1963) : « François Perroux, L'économie des jeunes nations », Tiers-Monde, volume 4, n° 13-14, pp 287-290

    D'Hombres E. (2011) : « La problématique du don chez François Perroux » in D'Hombres Emmanuel, Gabellieri E. et Savall H. (coordonné par) : Humanisme et travail chez François Perroux, Paris, Economica, pp 63-82

    Hugon P. (2003) : « Le concept d'acteurs du développement chez les pionniers du développement : Albert Otto Hirschman et François Perroux », Mondes en Développement, volume 4, n° 124, pp 9-31

    James E. (1955) : « A propos de l'Europe sans rivages de François Perroux », Revue économique, volume 6, n°1, pp 113-117

    Jeck U. (1968) : Die Theorie der domination von François Perroux Darstellung und Kritische Würdergring, Berlin, Duncker und Humblot

    Lesourne J. (2005) : « La pensée de François Perroux et l'évolution de la théorie microéconomique » in Barre R., Blardone G. et Savall H. : François Perroux. Le centenaire d'un grand économiste, Paris, Economica, pp 115-124

    Mairate Andrea (2014) : « François Perroux et l'esprit de l'Europe nécessaire au monde » in (Loty L., Perrault J.-L. et Tortajada R. (sous la direction de) : Vers une « économie humaine » ? Desroche, Lebret, Lefebvre, Mounier, Perroux au prisme de notre temps, Paris, Hermann, pp 321-329

    Mattarasso M. (1961): « L'économique et la sociologie. Réflexions sur le neuvième tome de l'Encyclopédie française », Revue française de sociologie, n°2-3, pp177-190

    Meardon S. J. (2001) : "Modeling Agglomeration and Dispersion in City and Country : Gunnar Myrdal, François Perroux and the New Economic Geography", American Journal of Économics and Sociology, volume 60, n° 1, pp 25-57

    Musso P. (2014) : « Perroux lecteur du saint-simonisme », in Perrault J.- L. (coordonateur du numéro) : Perroux ! Et après ? Économies et sociétés, « Hors série », HS, , volume 5, n°46, pp 773-797

    Paelinck Jean : « François Perroux Les techniques quantitatives de la planification » Tiers-Monde, 1965, tome 6, n°24, pp 1073-1074

    Poirot J. (2007) : « L'économie du don chez François Perroux. Actualité et pertinence du modèle perroussien d'aide publique au développement pour le troisième millénaire », Revue Tiers Monde, volume 4, n° 192, pp 833-852

    De Saint Robert P. (1961) : « François Perroux, Économie et Société », Tiers-Monde, volume 2, n° 7, pp 415-417

    Sandretto R. (1998) : « Le protectionnisme au tournant du siècle : opacité et furtivité », Études internationales, vol 29, n°2, pp 349-364

    Santos M. (1974) : « Sous-développement et pôles de croissance économique et sociale », Tiers-Monde, volume 15, n°58, pp 271-286

    Traimond P. (1968) : « Le renouvellement de la théorie du rôle des industries motrices dans le développement », Revue économique, volume 19, n° 2, pp 268-301

    Villanueva C. (1994) : « Une utilisation critique du « mythe » : François Perroux, lecteur de Georges Sorel », Mil neuf cent, volume 12, n°1, pp. 87-110.

    Weiller J. et Carrier B. (1994) : L'Économie non-conformiste en France au XXe siècle, Paris, Presses universitaires de France, collection Économie en liberté

    Weiller J. (1996) : « L'économie appliquée et l'hétérodoxie des années 1960 (contribution sur le non-conformisme de François Perroux », Économies et Sociétés, série D, Débats, n°2, pp 15-19

    Wickam S. (2006) : « François Perroux : visionnaire de notre monde interactif », Revue française de gestion, n° 162, pp. 15-20

  • Relation(s) avec d'autres fonds ou documents :

    Autres fonds conservés à l'Institut mémoires de l'édition contemporaine :

    Aubier-Montaigne ; Roger Bastide ; Jean Bazaine ; Christian Bourgois ; Jean-Marie Benoist ; Cornélius Castoriadis ; Pierre Emmanuel ; Emmanuel Mounier ; Jean Queval ; André Rolland de Rénéville ; Pierre Schaeffer ; Alain Touraine. 

  • Mots-clés